Grammaire (leçon 2) : analyser les propositions subordonnées conjonctives

Définition et généralités : une proposition subordonnée circonstancielle est une proposition qui joue le rôle d'un complément circonstanciel. Elle constitue donc un groupe facultatif et peut être supprimée de la phrase ou déplacée. Elles ont un rôle essentiel pour l'argumentation : elles permettent d'exprimer avec nuance ses arguments.


  • La proposition subordonnée conjonctive est introduite par une conjonction de subordination (que, lorsque, puisque, quoique, comme, si, quand) ou par une locution conjonctive (parce que, bien que...).

    Ils donneront une réponse quand ils auront étudié la question.

  • La conjonction de subordination (contrairement au pronom relatif) sert seulement de lien de dépendance entre la proposition subordonnée et la proposition principale.

    Il lui avait écrit qu'il ne pouvait plus rien pour elle.


Les différents types de circonstances exprimées

  • Il est possible de classer les différentes subordonnées compléments circonstanciels selon la circonstance qu'elles expriment par rapport à la principale.

Exercices :

1. Complétez les propositions ci-dessous par des propositions subordonnées conjonctives circonstancielles.

Ex. : Bill a changé de métier. (cause) → Bill a changé de métier parce que le sien ne lui convenait plus.

  1. Vanessa a retiré son manteau. (opposition)

  2. La Grèce a connu une véritable crise sociale. (temps)

  3. L'eau est moins fraîche. (condition)

  4. J'aimerais vendre tous mes vieux jouets à la brocante. (comparaison)

  5. Mélanie repasse tous ses vêtements. (but)

  6. Renaud a encore été adorable. (conséquence)

2. Précisez la circonstance sur laquelle renseigne la proposition subordonnée conjonctive en gras.

  1. La voix de Bernard, cependant qu'il parlait, reprenait un peu d'assurance. (André Gide)

  2. Vers le soir, comme elle était seule avec Virginie, il entra chez elle un grand homme vêtu d'une soutane bleue. (Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre)

  3. Adieu, je vais traîner une mourante vie,/ Tant que par ta poursuite elle me soit ravie. (Pierre Corneille)

  4. Épuisez, cependant que vous êtes fidèles,/ La chaude déraison,/ Vous ne garderez pas vos amours éternelles/ Jusqu'à l'autre saison. (Anna de Noailles)

  5. Et comme pour toi seul l'amour veut que je vive,/ J'ai voulu, mais en vain, me conserver pour toi. (Pierre Corneille)

  6. Quand vous me haïriez, je ne m'en plaindrais pas. (Jean Racine)

3. Relevez les propositions subordonnées conjonctives circonstancielles de temps de ce poème.

  1. Précisez les classes grammaticales des mots qui les introduisent.

  2. Que créent ces propositions subordonnées conjonctives sur la suite du texte ?

Pendant que le marin, qui calcule et qui doute,

Demande son chemin aux constellations ;

Pendant que le berger, l'œil plein de visions,

Cherche au milieu des bois son étoile et sa route ;

Pendant que l'astronome, inondé de rayons,

Pèse un globe à travers des millions de lieues,

Moi, je cherche autre chose en ce ciel vaste et pur.

Mais que ce saphir sombre est un abîme obscur !

On ne peut distinguer, la nuit, les robes bleues

Des anges frissonnants qui glissent dans l'azur.

Avril 1847.

Victor Hugo, Les Contemplations, X, Livre IV, 1856. 

4. Relevez les propositions subordonnées circonstancielles de condition dans cet extrait.

  1. Par quelle conjonction sont-elles introduites ?

  2. Quels temps et mode de conjugaison sont utilisés dans leurs propositions principales ?

  3. Que signifient ces phrases complexes sur la position de Montesquieu concernant l'esclavage ?

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais :

Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres.

Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.

Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre.

Montesquieu, De L'esprit des lois, 1748.

5. Relevez les propositions subordonnées conjonctives circonstancielles de ce texte et précisez la circonstance sur laquelle elles renseignent (temps, cause, manière ou conséquence).

Je suis un éphémère et point trop mécontent citoyen d'une métropole crue moderne parce que tout goût connu a été éludé dans les ameublements et l'extérieur des maisons aussi bien que dans le plan de la ville. Ici vous ne signaleriez les traces d'aucun monument de superstition. La morale et la langue sont réduites à leur plus simple expression, enfin ! Ces millions de gens qui n'ont pas besoin de se connaître amènent si pareillement l'éducation, le métier et la vieillesse, que ce cours de vie doit être plusieurs fois moins long que ce qu'une statistique folle trouve pour les peuples du continent.

Arthur Rimbaud, « Ville », Illuminations, 1886. 

Créez votre site web gratuitement !