Correction

1. Quel est le thème du texte ? De quoi parle-t-il ? Le texte évoque la mort de Balzac en des termes élogieux. Il s'agit d'un hommage vibrant à l'écrivain.

2. À quel objet d'étude est-il associé ? La littérature d'idées, éventuellement le récit, mais sûrement pas la poésie.

 

3. Quelle est la situation d'énonciation ? Victor Hugo rend hommage à un grand esprit de la littérature lors d'un discours prononcé à ses funérailles. 

4. Quels sont les temps majoritairement employés ? Le présent d'énonciation, comme dans cet extrait : Balzac va droit au but. Il saisit corps à corps la société moderne. Il arrache à tous quelque chose, aux uns l'illusion, aux autres l'espérance, à ceux-ci un cri, à ceux-là un masque. Il fouille le vice, il dissèque la passion. Il creuse et sonde l'homme, l'âme, le cœur, les entrailles, le cerveau, l'abîme que chacun a en soi.  


5. Quels champs lexicaux pouvez-vous repérer ? Les trois étaient repérables : le corps ("coeur", "entrailles", "cerveau"), l'admiration (nombreux termes associés) et l'intelligence (le terme même est utilisé à deux reprises dans le texte, mais aussi "oeuvre solide" ou l'adjectif "lumineux").

6. Quelles figures de style puis-je trouver ? En cherchant bien, toutes !

7. Quelle est la thèse défendue par l'auteur ? La mort de Balzac est une perte énorme pour le patrimoine littéraire.

8. L'argumentation est directe. Victor Hugo n'a rien à cacher !

9. Le texte donne une impression de subjectivité. Le vocabulaire de l'admiration et l'ensemble des propos élogieux ne font nul doute.


10. Une problématique possible : En quoi Hugo fait-il du personnage de Balzac un écrivain unique ?

Créez votre site web gratuitement !